#morceauxchoisis Aurora Cornu, Les nuits des abandonnés

Zoom sur la page 20.

Aurora Cornu page 20

« Voilà, maintenant, comme je te laisse partir.

Je t’octroie ce simple héritage :

  • Va-t’en, te dis-je, et tout sera ainsi :

Sans savoir tu bâtiras maison

sur mon souvenir ; tu bâtiras une ville

sur mes paroles. – J’habiterai dedans. »

Aurora Cornu Les Nuits

 

 

Aurora Cornu, Les nuits des abandonnés,

éditions Vinea, 2015.

(traducteur du roumain non mentionné)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :