#morceauxchoisis PLACINTA AU POTIRON par Radu Anton Roman

Zoom sur la page 201.

couverture Radu Anton Roman

Qui ne mange pas de placinta le samedi de Placinte, avant le carême de Pâques, tombera de l’arbre.

 

C’est une sorte de pâtisserie de la région de Ialomita, fondante et parfumée, surtout quand elle est chaude.

 

1 KG DE FARINE

4 ŒUFS DONT 1 POUR DORER

400 G DE SUCRE

1 NOIX DE LEVURE DE BOULANGER

1 GRANDE TASSE DE LAIT

3 CUILLERÉE DE CRÈME

1 SALADIER DE POTIRON RÂPÉ

350 G DE BEURRE DONT 50 G POUR BEURRER LA PLAQUE

ARÔMES : VANILLE, ZESTE DE CITRON, ÉPICES, SELON VOTRE GOÛT

Délayer la levure dans du lait chaud et de la crème.

Travailler le beurre avec le sucre jusqu’à ce que ça mousse, puis incorporer les œufs, la levure avec le lait et la crème.

Ajouter la farine, un peu d’arômes et pétrir assidûment ; laisser reposer.

Beurrer la plaque du four.

Étaler la pâte de la taille de la plaque, y compris les bords, pour envelopper la placinta.

Remplir de potiron râpé, fermer comme une enveloppe, beurrer et passer à l’œuf pour dorer, mettre à four doux environ une demi-heure, peut-être un peu plus.

Radu Anton Roman, Faire la cuisine à la paysanne en Roumanie, traduit du roumain par Marili Le Nyr, Paideia, 2006, p. 201.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :