#carteblanche George Banu, Cadres de mémoire

George Banu, cadru de memorie

« Les objets interdisent au temps de disparaitre, mais aussi de se figer. Ils lui permettent de battre comme un cœur qui anime le circuit sanguin de la durée, tantôt proche, tantôt lointain. Tout en restant immobile dans l’espace, je circule dans un temps mobile : les objets me servent à la fois de témoins et de preuves concrètes des expériences passées. Ils ne sont pas neutres, ils absorbent, retiennent, conservent la subjectivité de celui qui les a fait siens. »

George Banu, « États des lieux d’un appartement », Catalogue de l’exposition Cadres de mémoire/Cadre de memorie, (29 novembre-29 décembre 2017, Institut Culturel Roumain de Paris).

Un projet du Musée National de la Littérature Roumaine de Iasi, coordonné par Cristina Hermeziu et Monica Salvan . Conception graphique : Corneliu Grigoriu

George Banu est théâtrologue et professeur universitaire à la Sorbonne, Paris. Membre d’honneur de l’Académie Roumaine depuis 2013.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :