#carteblanche Dinu Flămând, Cadres de mémoire

Dinu Flamand Cadres de mémoire

« Plus récemment, il y aurait le souvenir de mon diplôme de licence délivré par la célèbre Faculté de Philologie de Cluj, devenue aujourd’hui Faculté « de Lettres », qu’un douanier de l’aéroport de Bucarest m’a confisqué de manière définitive. Pas à moi, en effet, mais à un journaliste portugais au grand cœur dont je venais seulement de faire la connaissance à Paris, au cours des premiers mois de mon exil, alors qu’il était stagiaire au Monde. (…) À l’aéroport …on l’a déshabillé complètement, on lui a confisqué tous ses rouleaux de pellicule, tous ses autres documents, y compris mon diplôme, ainsi qu’un de mes journaux intimes… »

« Sur les objets et la façon dont ils nous trahissent », Dinu Flămând, France

Dinu Flămând, poète, essayiste, journaliste, diplomate. Traducteur littéraire du français, de l’espagnol, de l’italien et du portugais.

Catalogue de l’exposition Cadres de mémoire/Cadre de memorie, (29 novembre-29 décembre 2017, Institut Culturel Roumain de Paris).

Un projet du Musée National de la Littérature Roumaine de Iasi, coordonné par Cristina Hermeziu et Monica Salvan. Conception graphique : Corneliu Grigoriu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :