« Les Années romantiques » de Gabriela Adameșteanu

La grande romancière roumaine Gabriela Adameșteanu se fait témoin de son époque dans un livre audacieux qui combine mémoires et souvenirs, essais et confessions.

Adamesteanu Les années

Le Livre

Les Années romantiques (traduit du roumain par Nicolas Cavaillès, Non Lieu, 2019).

Tout y est : « l’art du compromis » et la censure dans la Roumanie communiste des années 1980, des portraits d’écrivains en exil ou dissidents, des portraits d’écrivains amis ou jalousés, la boulimie journalistique des années 1990  – « les années romantiques » – quand le pays découvre la liberté de la parole et le chaos de la parole libre, l’immaturité politique de la société civile qui se transforme vite en maturité civique (G.D.S. – « le groupe pour le dialogue social » ou la revue « 22 ») etc.

Doublés d’un journal d’écrivain qui dit le monde et se livre au monde – histoires familiales, amitiés, un accident, pauses et retours à la littérature – , tous ces thèmes tressés ensemble nourrissent une fresque sociale et politique intime et personnelle, concrète et sensible, chaude et palpitante. La densité du vécu et la fluidité de la plume qui raconte les transformations spectaculaires de la Roumanie entre 1980 et 2000 font des Années romantiques un passionnant brouillon de l’Histoire (à l’Est), à lire comme une fiction.

La question du rapport entre l’Histoire et la mission de l’écrivain – improbable et nécessaire historiographe de son temps – se trouve également au cœur de ces mémoires et donne lieu à de belles professions de foi :

« Je ne crois pas que la fiction soit l’illustration programmée de l’histoire et des tragédies qu’elle engendre ; pour produire de la littérature, une référence historique doit devenir l’obsession de l’écrivain. » (Gabriela Adameșteanu, Les Années romantiques, Non Lieu, 2019, p. 83)

Une raison de plus pour (re)découvrir tous les autres écrits de Gabriela Adameșteanu – des romans et des nouvelles – conçus avant, pendant et après ses Années romantiques… Nos obsessions y sont.

L’auteur

Gabriela Adamesteanu

Gabriela Adameșteanu est née en 1942. Romancière et nouvellistes, elle est considérée comme l’une des voix les plus importantes de la littérature roumaine, aux côtés de Norman Manea et de Mircea Cărtărescu. Elle est notamment l’auteur d’ Une matinée perdue (Gallimard, 2005), de Vienne le jour (Gallimard, 2009) et de Situation provisoire (Gallimard, 2013).

Cristina Hermeziu

Publicités

Un commentaire sur “« Les Années romantiques » de Gabriela Adameșteanu

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :