Une correspondance inédite d’Émile Picot, secrétaire de Charles 1er, prince de Roumanie. Entretien avec Cécile Folschweiller, l’éditrice de l’ouvrage

Cécile Folschweiller: "On passe des soucis de garde-robe sur les gants et les chapeaux aux considérations géopolitiques, des repas du prince Charles aux théâtres bucarestois, des magouilles de l’entreprise française Godillot aux mesquineries de Friedländer (évoquées si besoin dans des passages chiffrés), de la réception chez le Sultan à Istanbul à la question juive, de l’admiration de Picot pour les confitures et les cochers roumains à son désespoir de ne jamais pouvoir apprendre la langue locale puisque tout le monde parle français et allemand au palais, du voyage aller à travers l’Europe à l’entrevue finale par laquelle le prince Charles le congédie. Bref, une expérience de vie au cœur de la grande histoire, riche d’informations pour l’historien et émouvante par le naturel avec lequel elle est racontée."

Le diplomate Claude Martin, Grand Prix du GAFF : «Je suis pour une famille européenne où chacun garde son identité.»

Claude Martin, ancien Ambassadeur de France en Chine et en Allemagne : "Je pense que la Tour de Babel c’est formidable. Je suis pour qu’il y ait le plus de langues possibles, que chaque nation ait une identité. Il ne faut pas uniformiser l'Europe mais réunir dans une famille où chacun garde ses choix et ses traditions, son histoire."

« Eminescu est Villon, Hugo, Lamartine, Baudelaire, Verlaine et Rimbaud réunis. » Entretien avec le traducteur Jean-Louis Courriol

Intraduisible ? Un mythe de plus. Mihai Eminescu (1850-1889), le poète monumental des Roumains et dernier romantique de l’Europe, est résolument moderne et lisible, affirme le traducteur Jean-Louis Courriol, son défenseur dans la langue de Baudelaire. L’ouvrage Mihai Eminescu, Poésies/Poezii, édition bilingue parue chez Non Lieu, permet au lecteur francophone de découvrir ce poète méconnu au travers... Lire la Suite →

Geneviève Damas : « L’écrivain est l’ambassadeur des sans-voix ». Les entretiens FILIT.

Pourquoi être écrivain engagé de nos jours? "J’ai commencé à écrire le roman Patricia parce que j’ai accueilli chez moi deux mineurs non accompagnés. Ce fut une expérience très belle et en même temps je n’ai pas été à la hauteur." Rencontre avec Geneviève Damas, dramaturge, romancière et comédienne belge. Les entretiens FILIT.

« Solénoide est avant tout un grand cri de révolte contre la mort : déchirant ! » Entretien avec Laure Hinckel, traductrice de Mircea Cărtărescu en français

- Qu’est-ce qui fait que lorsqu’on commence à lire quelques pages de Mircea Cărtărescu, on se retrouve happé par le texte au point de ne plus le lâcher? Laure Hinckel: "Il est certain que dans le cas de ce livre, Solénoïde, on n’est pas devant un objet marketé, au texte préfabriqué de manière à ce que chaque rebondissement vous pousse à tourner la page. Non, ce qui vous entraîne, je crois que c’est le caractère incandescent du texte. Ce sont des choses évanescentes, qu’il est difficile de définir. Un professeur attrape des poux à l’école, au contact de ses élèves. Il a une façon charnelle de parler des choses, d’entrer dans les détails qui a deux effets : ça fait peur et en même temps ça vous accroche. Toutes les sensations subtiles, physiques, que cet homme éprouve chaque jour... Il y a énormément de beauté là-dedans."

« La fabrique de la fiction » avec Sylvie Germain. Les entretiens FILIT

Livre après livre, férue de questionnements philosophiques et de poésie, Sylvie Germain continue d’explorer les « décombres de la mémoire » et de déployer son écriture subtile dans des « livres coquillages », envoutants par leurs murmures. Alors qu’elle venait tout juste de remettre le manuscrit Le vent reprend ses tours (Albin-Michel, 2019), nous l’avons rencontrée au Festival International de Littérature et de Traduction FILIT de Iasi, au Nord-Est de la Roumanie – pays choisi comme décor pour son dernier titre. Sous le grand chapiteau des écrivains, que FILIT plante chaque octobre depuis sept années au cœur de cette ville de l’Est de l’Europe, voix posée, regard bleu et carnet plein d’impressions, la romancière évoque les surprises que lui réserve le processus d’écriture, ses poètes de prédilection ou encore sa passion pour le roumain Gherasim Luca, « fou génial ». « La fabrique de la fiction » avec Sylvie Germain, dans Les entretiens FILIT.

Vive la France! Et vive…Iași! Entretien avec Vincent Lorenzini, directeur de l’Institut Français de Iași

Pour célébrer la Fête Nationale de la France, Zoom France Roumanie vous invite à découvrir le portrait d’un Français qui se plaît à Iași, a appris la langue de…Ion Creangă, aime la cuisine roumaine et les jolies maisonnettes de Țicău. Au menu - la francophonie et la Saison France-Roumanie aussi, et encore d’autres découvertes qui nourrissent le dialogue historique entre les deux pays, bien vivant de nos jours. Vincent Lorenzini, directeur de l'IF de Iasi. Entretien.

« J’aime faire des photos avec des mots ». Rencontre avec Doina Ioanid, poète et glaneuse.

J’ai rencontré Doina Ioanid, poète roumaine, née en 1968 à Bucarest, au 37e Marché de la Poésie. "Le bazar de la glaneuse" s’est ouvert à nous et, de Paris, Doina Ioanid nous a téléportée dans les rues de Bruxelles, pour émousser nos talons sur la pierre cubique, pour dénicher des histoires et écumer leur poésie. Grand entretien.

« Bucarest se mérite ». Grand entretien avec Grégory Rateau, journaliste, voyageur, écrivain.

« Bucarest se mérite », assène Grégory Rateau et on ne peut que le croire sur parole. Installé dans la capitale roumaine depuis quelques années, le rédacteur en chef du média "LePetitJournal.com Bucarest" se fait un plaisir de rencontrer des gens, de dénicher des coins de charme, de mettre des mots inspirés sur ses émerveillements ou ses déceptions... Lire la Suite →

#entretien Un conte roumain malicieux et…féministe : « La jeune fille plus sage que le juge »

À 20 ans d'intervalle, Albin Michel Jeunesse décide de rééditer un très beau conte traditionnel roumain, "La jeune fille plus sage que le juge." Revisitée par Mariana Cojan Negulescu, cette histoire malicieuse prend la forme d’un album merveilleux, avec de nouvelles illustrations, fraîches et gaies, signées par Cécile Becq. Un conte féministe ?

#GrandEntretien Alexandru Călinescu : « Le français et ses acrobaties, cette langue dans laquelle il m’arrive de rêver… »

Alexandru Calinescu: "Rien ne saurait ébranler ma conviction que le français a une musicalité et une expressivité exceptionnelles. J’ai toujours aimé aussi l’humour français ; qui se manifeste – entre autres – dans les possibilités pratiquement infinies de faire des jeux de mots. Je ne connais aucune autre langue capable de se prêter à ce genre d’acrobaties verbales..."

#grandentretien Cioran serait-il devenu un mythe ? Décryptage d’une postérité fascinante par Nicolas Cavaillès

Nicolas Cavaillès: "L’enfant de Rasinari, devenu un superbe contempteur de l’espèce humaine en langue française, aura connu une trajectoire hors du commun, et il aura beaucoup facilité lui-même, par une mise en scène soignée de son destin, riche en anecdotes hautes en couleurs (dans ses entretiens, notamment), le passage de l’historique au légendaire."

«Le mouvement #metoo est un héritage de Mai 68.» #Entretien avec l’éditeur Michel Carassou

Il avait 23 ans en Mai 68 et des idéaux à défendre devant la Sorbonne, sur le barricades...Que reste-il de l’esprit Mai 68 ? Quel (autre) idéal collectif pour le monde d’aujourd’hui ? Où sont passés nos rêves ?La littérature fait-elle toujours rêver ? L’invité de notre 'Grand entretien' est Michel Carassou, cofondateur des éditions Non Lieu et spécialiste de l’avant-garde.

#drôledecliché Nicolas Friess et les gens Ro Activ: « C’est cela qui rend les gens beaux, la volonté. »

Nicolas Friess: "Les Roumains me posent souvent la question avec un air surpris, un Français à Cluj qui n'est pas là pour apprendre la médecine, dans le business, ou l’IT? J'ai fait plein de choses et j'ai pratiqué mon métier, auteur photographe." Zoom sur "Ro Activ", une série documentaire sur la société civile roumaine.

#Zoom sur CelebRo et click sur le Paris des Roumains. Entretien avec Maria Smaranda, l’initiatrice du projet

Sept jeunes "anonymes" développent à Paris l'application CelebRo, destinée à géolocaliser le patrimoine culturel roumain, trop peu connu, de la capitale française. "Nous ne voulons pas idéaliser l'image de la Roumanie dans le monde, mais mettre à disposition certaines informations qui peuvent donner une perspective différente sur l'histoire et sur le rôle de chacun." Entretien.

Louis Monier : « Mes photos sont des interviews photographiques »

Louis Monier, "le pickpocket de l'âme". A travers sa mémoire affective et "argentique", on découvre un véritable patrimoine : chaque cliché a une histoire, et c’est toute l’histoire du milieu littéraire et culturel français des années 1970 qui se déroule devant nous, sur la pellicule de ses souvenirs empreints d’amour pour les écrivains et de tendresse pour son métier. Entretien.

#face-à-face Dada, ou la remise en cause permanente. Décryptage d’un mouvement centenaire par Petre Raileanu

Le concept DADA tatoué à jamais sur son aura, il reste tout d’abord la légende de Tristan Tzara, de son vrai nom Samuel Rosenstock : dandy à monocle, cosmopolite, timide et facétieux, « un loup » indomptable, né en 1896 au cœur des Carpates, mort en 1963 au milieu de ses livres, à Paris. Ayant quitté sa Roumanie natale, ce « barbare autostylé » — comme le définit l’un de ses amis — a su mettre un trait d’union entre des artistes de Zurich, de Paris et de New York, prêts tous à crier fort afin de faire trembler le système, briser la vitre du conformisme, désosser le langage.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :